Diverticulite: comment se soulager naturellement?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



La diverticulite est une maladie engendrée par l’apparition d’excroissances dans le gros intestin, ce qui entraîne fréquemment des douleurs. Face à ce problème, il est possible d’améliorer son quotidien en ayant un transit régulier et efficace.

Pour cela, il faut souvent modifier ses habitudes alimentaires. Voyons dès à présent quelques conseils.

Diverticulite: comment soulager et se soigner naturellement?

Soulager la diverticulite : mâcher longuement

La première des choses à faire est de modifier ses habitudes comportementales. Si vous aviez l’habitude d’avaler vos repas rapidement, il va vous falloir ralentir le rythme pour améliorer votre transit, et réduire ainsi vos douleurs intestinales.

Pour cela, la première chose à faire est de prendre le temps de mâcher, lentement, pour faciliter la digestion.

Supprimer les pépins des tomates

La deuxième chose à faire est de supprimer les pépins de votre alimentation. La tomate est particulièrement acide pour les intestins. Mais en plus, ses pépins peuvent rester coincés dans votre côlon, ce qui pourrait provoquer des douleurs.

Dès lors, faites en sorte de ne pas les consommer. Vous pouvez toutefois conserver les pépins des autres légumes.

Consommer des oranges comme traitement naturel

Pour les personnes atteintes de diverticulite, et comme toutes autres personnes, il est recommandé de consommer des fruits qui sont bons pour la santé. Cependant, et comme pour la tomate, si vous vous orientez vers le kiwi, vous risquez fort de souffrir à cause des petits grains.

Pourquoi ? Tout simplement parce que votre estomac n’arrivera pas à les digérer. Dès lors, si vous devez consommer des fruits le matin, préférez les oranges qui sont source de vitamines, mais ont l’avantage de ne pas contenir de petites graines. Vous pouvez également vous tourner vers tous les autres agrumes.

Du raisin oui… mais sans pépins !

Si vous souhaitez continuer à consommer des fruits frais, vous pouvez manger du raisin. Là aussi, faites attention aux petites graines qui pourraient engendrer de vives douleurs intestinales. Il existe maintenant dans les commerces du raisin sans pépins. De quoi ne pas vous couper de cet aliment que vous aimez tant manger.

Réduire les sucreries

Beaucoup de gens sont accros aux sucreries et consomment tous les jours des bonbons ou du chocolat. Toutefois, ces apports en glucides ne sont pas bons pour la santé, et surtout pas pour les personnes possédant des problèmes intestinaux.

En règle générale, il est déconseillé de surconsommer trop de glucides. Ces derniers peuvent engendrer une perforation de vos diverticules. Ce qui risquerait d’engendrer des hémorragies. Pour ne courir aucun risque, réduisez drastiquement la consommation de ces sucreries.

Cuire ses fruits et légumes

Contre votre pathologie, il va vous falloir fluidifier vos selles afin de réduire vos souffrances. Pour cela, vous avez la possibilité cuire les fruits et légumes que vous allez consommer afin que les fibres se trouvant dans vos aliments ne restent pas coincées dans vos diverticules.

Consommer des haricots verts

Les haricots verts sont bons pour les personnes ayant des problèmes de transit intestinal, notamment parce qu’ils permettent d’augmenter la consommation de fibres. Tout cela participe au bon équilibre du transit, dès lors ne vous privez pas de manger des haricots verts !


Lisez aussi:

Intestin irritable et ventre gonflé, que faire au naturel?