Flore intestinale détruite: que faire pour la reconstruire?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Peu de gens le savent, mais il est utile de prendre soin de sa flore intestinale tout au long de sa vie. Il est possible que les agressions de la vie, et notamment les maladies successives, vous aient détruit une bonne partie de votre flore intestinale.

Dans ce cas, il est nécessaire de la reconstruire en utilisant des probiotiques ainsi que des prébiotiques.

Flore intestinale détruite: que faire pour la reconstruire ? (pro et prebiotic)

Flore intestinale détruite : utilisez des probiotiques

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants, étrangers au corps humain, qui agissent sur le bon fonctionnent du transit intestinal. À l’état naturel on les trouve sous forme de bactéries alimentaires, notamment lactiques.

Dès lors, il ne faut pas hésiter à en utiliser. Il faut noter que la flore intestinale a besoin des probiotiques pour bien fonctionner. On peut également en consommer dans des aliments fermentés tels que la choucroute et les yaourts.

D’autres produits plus exotiques en contiennent comme le miso qui est un aliment traditionnel de la cuisine japonaise. Il s’agit en vérité de pâtes fermentées. Vous en trouverez aussi dans le kéfir qui est une boisson fermentée à base de lait, ou de jus de fruit, provenant principalement du Caucase.

Les probiotiques peuvent aussi être consommés sous forme de compléments alimentaires et aider l’organisme à reconstituer la flore intestinale.

L’intérêt du prébiotique pour reconstruire la flore

Le prébiotique, lui, est d’origine chimique et similaire aux fibres alimentaires. Notons que les prébiotiques, à l’opposé des probiotiques, sont contenus dans notre alimentation courante. On en trouve surtout dans les fibres.

Ils s’apparentent à des molécules sucrées dont se nourrissent certaines bactéries. Par conséquent, il s’agit d’une substance qui va nourrir l’activité des bactéries situées dans nos intestins, ces mêmes bactéries participant à une bonne digestion.

Cette source d’énergie est donc indispensable pour que les bactéries réalisent bien leur travail. Par ailleurs, il a été démontré que les prébiotiques présents dans les compléments alimentaires permettent de diversifier le microbiote intestinal.

Par voie de conséquence, le transit est donc plus efficace et votre digestion fonctionne mieux. De plus, il a été prouvé qu’avec l’âge, la présence de prébiotiques diminue ; c’est pourquoi les personnes âgées peuvent avoir des difficultés à digérer certains aliments.

A contrario, les jeunes générations sont plus à même de digérer facilement l’ensemble des aliments.

L’alimentation et les prébiotiques

Les personnes particulièrement sensibles, ou ayant les intestins fragiles pourront renforcer leur microbiote intestinal en modifiant leur alimentation, dans le but d’accroître l’efficacité de leur transit.

Pour cela, il est recommandé de consommer certains aliments comme des fruits, des légumes mais aussi des céréales et des légumineuses (lentilles, pois chiches…). Vous en trouverez aussi dans le son, dans la peau des fruits et de nombreux aliments.

Ici, on peut noter que l’artichaut, l’ail, le poireau, l’oignon mais aussi l’orge, le seigle, le pissenlit ou encore la chicorée sont particulièrement efficaces. Tous ces aliments vous permettront d’introduire dans votre organisme des prébiotiques naturels bons pour votre organisme.

De quoi reconstruire efficacement une flore intestinale détruite par les agressions de la vie !


Lisez aussi:

Flatulence excessive et constipation: comment s’en débarrasser ?

Gaz et ballonnements après le repas: quels remèdes?