Transit intestinal lent et irrégulier: comment faire?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



En France, et en moyenne, un homme sur cinq et une femme sur deux ont des soucis digestifs. Certaines personnes ont un transit qui fonctionne mal suite à des maladies successives, après la destruction de leur flore intestinale, ou à un mode de vie médiocre.

Pour retrouver un certain équilibre, il est important de reprendre sa vie en main.

Transit intestinal lent et irrégulier: comment faire ? (manger heure régulière)

 Les conséquences d’un transit intestinal lent  et irrégulier

Un transit intestinal lent peut engendrer de véritables dérèglements de l’organisme. En premier lieu, une personne souffrant d’un transit intestinal lent sera fatiguée et soumise au stress. Les réveils seront difficiles, tout comme l’évacuation des toxines de l’organisme.

Par ailleurs, un stress des intestins peut subvenir, ce qui risque d’engendrer un cercle vicieux. Le corps sera soumis à des constipations redoutables, ou au contraire à de sévères diarrhées.

Ce transit lent peut aussi entraîner des maux de ventre, mais aussi des maux de tête. Par ailleurs, la personne connaissant ce genre de problème peut avoir des ballonnements se révélant très gênants.

Cette lenteur de l’appareil digestif peut enfin engendrer des gaz excessifs. Autant de symptômes handicapants dans un quotidien.

Manger à des heures régulières pour éviter les problèmes d’intestin

Comme vu précédemment, les problèmes intestinaux sont souvent dus à une mauvaise hygiène de vie. Dès lors, cela risque d’engendrer un transit intestinal lent, voir irrégulier. La sédentarité, le manque d’exercice physique et les maladies sont à l’origine de souffrances.

Les symptômes sont variés comme un transit trop lent, des diarrhées ou au contraire de la constipation, des flatulences, des ballonnements ou encore des douleurs abdominales. Pourtant, il est possible d’y remédier grâce à une alimentation surveillée et surtout à des repas à heures fixes.

En ayant un rythme régulier, les personnes habituent leur organisme, et plus particulièrement leur système digestif, à fonctionner à des horaires précis. Dès lors, la digestion sera fluide, rythmée. Le ventre étant la source de l’énergie vitale, il est très important d’en prendre particulièrement soin.

Éviter de grignoter entre les repas

Afin de conserver les bienfaits d’un rythme régulier pour ses intestins et son système digestif, il est également recommandé de ne pas grignoter entre les repas.

En effet, les personnes mangeant entre les repas ingèrent la plupart du temps des produits qui ne sont pas bons pour leur santé, car elles apportent à leur corps un apport calorique supplémentaire ; mais elles lancent des signaux contradictoires à leur appareil digestif.

De plus, les intestins ont besoin de repos entre chaque repas. Il est donc primordial de leur apporter un peu de répit. Les laisser se reposer et bien digérer toute la nourriture avalée durant quelques heures est la moindre des choses !

Ainsi, il est nécessaire de ne pas soumettre ses intestins à un stress supplémentaire en les sollicitant en permanence. En adoptant ces quelques recommandations très simples, le transit lent et irrégulier des personnes souffrant de cette pathologie devrait s’améliorer.

Ce qui leur permettra de diminuer les différents symptômes, de réduire les douleurs intestinales, et de retrouver un équilibre pour un transit fluide et efficace !


Lisez aussi:

SII: le régime pour l’intestin irritable

Intestin irritable et ventre gonflé, que faire au naturel?